top of page

Les compléments alimentaires pour le running

Les compléments ne sont pas réservés qu'à la musculation, ils sont utiles dans la plupart des activités sportives. Dans cet article nous allons surtout parler des compléments qui sont efficaces pour le running ou la course à pied.


Les BCAA


Ils sont inévitables, les acides aminés sont d'une grande utilité. A chaque effort, les muscles s'épuisent. Lors d'une course à pied avec une vitesse modérée, c'est l'endurance musculaire qui est mise à l'épreuve, petit à petit les jambes vont s'épuiser. Les BCAA permettent d'apporter de l'énergie pendant l'effort tout en repoussant l'apparition de la fatigue.


Même si les acides aminés ne permettent pas de repousser pas la fatigue éternellement, ils font leur travail pendant au moins 45 minutes. Les BCAA ont la faculté d'agir sur l'endurance afin de repousser ses propres limites. A noter que les muscles ont besoin de récupérer après l'effort. Les BCAA agissent de façon à améliorer la récupération après l'effort et éviter le catabolisme musculaire, ils rechargent le stock de glycogène musculaire.


Comment utiliser les BCAA pendant la course à pied ?


Nous conseillons de prendre des BCAA en poudre afin de pouvoir les mettre dans votre gourde ou votre shaker. Il est préférable de prendre une dose, avant, pendant et après l'effort.


Les compléments alimentaires pour le running, est-ce bon de prendre un booster ?


Les Boosters d'entraînements agissent surtout pendant l'effort. Ils permettent d'améliorer la concentration, surtout s’ils sont bien dosés en tyrosine. La concentration est un facteur clé pour aller de plus en plus loin lors de chaque épreuve sportive. Ce n'est pas tout, prendre une dose de booster avant de courir permet de repousser la fatigue tout en gardant une énergie constante pendant votre run.


Cependant, si vous êtes un grand amateur de café, il faudra bien regarder si votre booster contient de la caféine. Cette dernière agit efficacement, mais passé une certaine quantité, elle n'aura plus d'effets positifs. Admettons que vous allez courir en fin de journée. Si vous avez bu 3 ou 4 cafés dans la journée, le booster ne sera pas efficace.


Nous conseillons de prendre un booster uniquement pour les personnes qui vont courir 3 ou 4 fois par semaine. Enchaîner les entraînements apporte une certaine fatigue, il est fort probable que la dernière course à pied soit la plus difficile. Cependant, l'organisme s'habitue vite aux effets des boosters, à consommer 2-3 fois par semaine, pas plus.





Les glucides d'endurance


Lors de chaque épreuve sportive, le corps a besoin d'énergie. Il va puiser cette énergie dans les réserves de glycogène, au-delà, il puisera dans les graisses mais aussi dans les muscles. Les glucides d'endurance servent à faire monter la glycémie rapidement, en moyenne le stock de glycogène s'épuise au bout d'environ 1h15. Cela se produit si vous mangez des aliments comportant des glucides 30 minutes - 1 heure avant de courir.


Les glucides d'endurance permettent de maintenir le stock de glycogène à un bon niveau. Consommer de la maltodextrine juste avant d'aller s'entraîner permet de préserver le taux de glycogène afin de ne pas s'épuiser rapidement. La maltodextrine est très répandue chez les cyclistes de haut niveau. Il est tout à fait possible d’en consommer avec des BCAA.


Est-ce que la whey est utile ?


La whey est une protéine à assimilation rapide, elle sert à préserver l'intégrité musculaire et à construire du muscle. Si vous pratiquez de la musculation en dehors de la course à pied, dans ce cas, la whey sera toujours utile. Pour les coureurs qui ne font pas de musculation à côté, elle peut servir dans un second rôle. On observe chez la plupart des marathoniens et coureurs, une fonte de la masse musculaire.


Attention, cela n'est en aucun cas une critique, être léger est un atout de taille pour le running. Cependant, lors de chaque effort, l'organisme va chercher des nutriments pour permettre aux muscles de reconstruire après le sport.


Si le corps ne parvient pas à trouver une source de protéine rapidement, il va aller puiser dans les tissus musculaires. C'est ce que l'on appelle le catabolisme musculaire, à répétitions, on le distingue chez les sportifs qui sont très mince. Pour répondre à la question, oui, la whey protéine peut s'avérer utile chez les coureurs qui veulent préserver l'intégrité de leur masse musculaire.

3 vues0 commentaire

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note

PROMOS

bottom of page